Blog

La Côte sauvage : toutes les plages

D’une superficie de près de 8 000 Km2 sur la presqu’ile d’Arvert, la forêt de la Coubre a été créée au XIX siècle pour ensemencer les dunes littorales et les empêcher de transformer toute cette région en désert. Sa côte ouest, la Côte sauvage, entre Ronce les Bains et le phare de la Coubre, accueille plusieurs spots de surfs prisés. Les plages n’y sont que rarement surveillées et la prudence s’impose en fonction des courants.


La Cèpe

La Cèpe, bordée de villas pittoresques de la belle époque, est une plage tranquille et familiale, appréciée pour sa baignade sécurisée, avec une vue splendide sur l’Ile d’Oléron.

Elle se découvre largement à marée basse pour laisser apparaître les parcs à huîtres (pêche interdite à 25 mètres).

Dans sa partie urbaine, elle est accessible depuis la place Brochard et son ponton ainsi que par les petites allées équipées de chemins en caillebotis.

Vous y trouverez restaurants et hôtels-restaurants à proximité, un snack/bar avec location de transats et de parasols, des tables de pique-nique (allée d’Oléron) et des toilettes publiques (allée de la Plage, place Brochard). Parkings gratuits ou stationnements publics.

Le Centre Nautique Charline Picon permet de s’adonner à la pratique de la voile sur ce vaste plan d’eau abrité.

Plus loin, en bordure de forêt, des petits chemins se faufilent à travers les pins et vous offrent sa version « sauvage ».

Le Galon d’Or

A 3,5 km de Ronce. Accessible par la route touristique ou par la piste cyclable qui traverse la forêt de la Coubre. Parkings aménagés (voitures et vélos), puis accès par le chemin en caillebotis de 150 mètres.

Selon l’évolution du trait de côte et la présence de sables mouvants, la baignade et la circulation sur une partie de l’estran peuvent être interdites (https://www.la-tremblade.fr/actualites/plage-du-galon-dor/).

On peut encore observer des bunkers sur la plage, souvenir du « mur de l’Atlantique ». Snack bar en période estivale.


L’Embellie

A 4 km de Ronce. Parking aménagé, puis accès à pied (environ 280 mètres). Bordée de dunes à l’ombre des chênes verts et des pins sur le chemin sableux menant à la plage, elle offre une vue panoramique sur le sud de l’île d’Oléron.

L’océan tout proche fait sentir ses courants. Elle peut être dangereuse.

La pointe espagnole

A 6,5 km de Ronce. Accès : D 25 ou D 268 et piste cyclable en forêt. Entre les lignes 13 et 32. Parking aménagé, puis accès à pied (sentier de sable de 460 mètres).

Orientée plein ouest, bordée de belles dunes et de pinèdes qui s’étendent à perte de vue. Balayée par de forts courants contraires et d’énormes vagues à l’approche du Pertuis de Maumusson qui a causé de nombreux naufrages. Cette plage porte le nom de l’épouse du capitaine de la goélette espagnole, seule survivante du naufrage de « l’Antonio Carmen » le 20 décembre 1823. Elle sombra dans la folie à guetter le retour de son mari décédé. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la pointe Espagnole est fortifiée pour assurer la défense du pertuis de Maumusson.

Plage réputée pour la pratique de sports nautiques (surf et kitesurf). Même si la baignade est surveillée en été, soyez très prudent car la zone est agitée et de forts courants sont signalés. La pratique du naturisme est autorisée entre la tranchée n°10 et la tranchée n°32.


La Bouverie

A 12,5 km de Ronce. Parking aménagé, puis accès à pied (sentier de sable en pente de 750 mètres). La baignade peut être dangereuse!

Totalement sauvage avec ses dunes au coeur de la forêt de pins. Bol d’air océanique garanti.

Les passionnés de surf seront comblés.

Le vieux phare

A 14,5 km de Ronce.  Parking aménagé, puis accès à pied (sentier de sable en pente de 300 mètres).

Potentiellement dangereuse à cause des courants, c’est aussi une zone fréquentée par les passionnés de surf.

Pinède et vaste étendue de sable fin à l’horizon…


Le phare de la Coubre

A 16,5 km de Ronce. Parking aménagé, puis accès à pied (sentier de sable en pente de 420 mètres)

Immense plage de sable bordée par de hautes dunes et en lisière de la forêt. Une des plages les plus sauvages du secteur, elle est réputée pour la violence de son océan (orientation plein ouest, on est sur la côte sauvage), ce qui en fait un excellent spot pour les surfeurs. Par contre, Même si la baignade est surveillée en été, soyez très prudent, les courants sont très forts dans le secteur (baïnes) et l’océan est souvent déchainé. 

Dominée par notre géant de lumière, habillé de rouge et blanc qui garde l’entrée de l’estuaire de la Gironde, plus grand estuaire d’Europe, et annonce le retour à la civilisation avec la Palmyre et sa baie de Bonne Anse toute proche. Quelques pierres sur la plage rappellent les vestiges de l’ancien sémaphore.

Food truck au Phare de la Coubre (juillet/août), tables de pique-nique.


Pour organiser votre séjour sur mesure, appelez-nous directement : Jean-Marc 0607213725

**Venez en groupe jusqu’à 15 personnes en chambre d’hôtes au Logis des Lauriers Roses (5 chambres) ou jusqu’à 20 personnes en mobilhomes (nos 4 mobilhomes ensemble)

3 novembre 2019 Actualités, Sites
About Mira Bodson

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *